Martin Achrainer, Baritone

«Sa voix chaleureuse et lyrique flatte l’oreille.» (New York Times, 11/2009)

Le baryton autrichien a suivi une formation d’art dramatique au célèbre Max Reinhardt Seminar à Vienne avant d’entamer des études de chant classique chez Rotraud Hansmann à l’Université de Musique et des Arts de Vienne. Brigitte Fassbaender, Robert Holl et Charles Spencer exercèrent également une influence décisive sur sa carrière. Une collaboration intense le lie à Irina Gavrilovici. De 2004 à 2006, il fut engagé au Tiroler Landestheater; depuis la saison 2006/2007, il est membre à part entière de l’ensemble du Landestheater Linz. Son rôle de Papageno lui a valu le prix d’interprétation de la fondation Doppelfeld au festival de Schloss Rheinsberg à Berlin. Il est également le lauréat d’autres prix de chant internationaux: le Prix Hugo Wolf de Vienne, le Gradus ad Parnassum et le Hilde Zadek Bewerb für Literatur des 20. Jahrhunderts lui ont ainsi ouvert les portes des salles de concert internationales.

Sous la houlette de chefs d’orchestre et de metteurs en scènes éminents tels que Dennis Russell Davies, James Gaffigan, Kurt Masur, Marc Minkovski, Reinhard Schwarz, Ralf Weikert, Dietfried Bernet, Brigitte Fassbaender, Harry Kupfer, David Pountney, Olivier Tambosi et Jochen Ulrich, il s’est produit dans différents festivals et des salles de concert prestigieux, dont les Bregenzer Festspiele, le Brooklyn Academy of Music, le Bunka Kaikan et le Suntory Hall Tokyo, le Festival Hall Osaka, la Neue Oper de Vienne, le Festival de Salzbourg, le Casino de la ville de Bâle ainsi que le KKL Lucerne, pour ne citer que ceux-là.

Sur scène, il interprète les grands rôles de son métier: ainsi, il s’est distingué dans les opéras de Mozart (Don Giovanni, Leporello, Guglielmo, comte Almaviva), La Bohème de Puccini (Marcello), Le Barbier de Séville et La Cenerentola de Rossini, ou encore Le Grand Macabre de György Ligeti (Nekrotzar).

Il se voue à son intense activité scénique avec une passion extraordinaire, aussi bien à l’aise dans les œuvres de Nouvelles Musique (Ligeti, Henze, Kelterborn, Glass et Schwertsik) que dans la musique inspirée par le jazz (Bernstein et Weill), sans oublier le répertoire classique avec les Passions de Bach, ou encore les grandes œuvres de la musique sacrée classique et romantique.

Il a interprété le rôle-titre composé spécialement pour lui lors de la première de l’opéra «Kepler» du compositeur nominé à l’Oscar Philip Glass. Des compositeurs tels que Rudolf Kelterborn, Kurt Schwertsik, Alexander Balanescu, Paul Engel, Ernst Ludwig Leitner et Ingo Ingensand ont également composé des œuvres pour le chanteur.

De nombreux albums et DVD, sans oublier des enregistrements radio et télévision, documentent toute la richesse de son travail musical.